mercredi 21 octobre 2015

FIN CATASTROPHIQUE DE LA MASCARADE DE LA MAISON DE LA NATURE

ENCORE UN (OU PLUS ?) MILLION D’EUROS ENVOLÉS A LA GLOIRE DE NOTRE MAIRE

L’Indépendant du 15/10/2015 nous apprend la liquidation judiciaire, le 6 octobre, du restaurant étoilé au Michelin Klim & Co. Ce n’est pas une surprise car l’établissement était en redressement judiciaire depuis le 17 décembre 2013, et avait bénéficié d’un plan de continuation le 18 novembre 2014.

Triste nouvelle pour le talentueux chef, Alexandre Klimenko et son équipe qui, malgré la qualité très vite reconnue de leur travail, sont rattrapés par l’irresponsabilité du projet mené en douce par M. le Maire de Leucate.

Triste nouvelle pour M. le Maire de Leucate, c’est en effet lui qui a décidé, seul, en trompant tout le monde, de construire contre toute logique en un lieu désert et peu accessible ce restaurant ouvert en 2012, c’est lui qui en a choisi le chef.

Triste nouvelle pour les Leucatois, car même si la plupart d’entre nous n’a jamais disposé des quelques centaines d’Euros indispensables pour y régaler sa petite famille, nous sommes tous touchés au portefeuille : c’est bien la commune de Leucate qui a financé l’intégralité du projet, construction du bâtiment, équipement du restaurant, voirie et accès etc. Le coût réel du projet n’a jamais été rendu public, mais les premiers projets de la Mairie parlaient en 2008 de 600 000 Euros rien que pour le bâtiment (920 000 Euros selon d’autres sources de l’époque) ! En y ajoutant l’équipement du restaurant, les multiples travaux de voirie tout le long de l’Avenue de Saint-Pierre et de la Montée du Phare, l’aménagement de parkings (avec même des parcmètres !) on doit compter sur plusieurs millions d’Euros. De quoi minimiser l’importance du million d’Euros en 3 ans de baisse de la dotation de l’État à la commune !

Pourquoi parler de « Mascarade de la Maison de la Nature» ?

C’est une mascarade parce que ce restaurant n’aurait jamais dû être construit en ce lieu ! C’était absolument impensable en pleine zone littorale naturelle protégée (NATURA 2000, ZICO, ZNIEFFF, ZPPAUP), au bord de la falaise de Leucate, site unique s’il en est, «sur le seul promontoire rocheux du littoral audois, point de mire des oiseaux migrateurs ».

C’est pour obtenir un invraisemblable  permis de construire que notre Maire a promis (selon son propre programme électoral 2008) la « Création d’une Maison de la Nature à l’entrée de la falaise, dans les  anciens locaux TDF (information, vente de produits locaux, petite restauration), et aménagement de parkings. ».

C’est une mascarade parce que les travaux ont été menés sous le titre : «RÉHABILITATION D’UN BÂTIMENT COMMUNAL»
Ce bâtiment communal était en fait un tout petit local technique hérité de TDF, qui a été en fait remplacé par le vaste bâtiment actuel.

C’est une mascarade, enfin, parce que le rez-de-chaussée du bâtiment, local semi-enterré qui est consacré officiellement à l’alibi « Maison de la Nature », est toujours désespérément et totalement vide au bout de 4 ans. Par contre tout l’étage disposant d’une vue imprenable sur 120 km de côte Méditerranéenne, du Cap Créus au Cap d’Agde, a été concédé pour l’installation d’un restaurant gastronomique  (c’est ça la « petite restauration ?).

Monsieur le Maire, quel est le coût réel global de cette opération pour la commune ? Quel est le coût de la construction ? Quel est le coût de la voirie ? Quel loyer la commune a-t-elle perçu au cours de ces 4 années d’existence du restaurant ? Quelles ont été les retombées fiscales ?

 

1 commentaire:

Unknown a dit…

Monsieur Py sait qu'il peut faire tout ce qu'il veut en toute impunité. Y compris les plus monstrueuses conneries. Alors pourquoi s'en priver ? Et qui paye ? Devinez !