lundi 20 août 2018

BLING BLING …. ET APRÈS ? Les doléances des Port Leucatois

Nos lecteurs attirent notre attention sur le manque désespérant
d’entretien et/ou d’animation de nombreuses zones à Port Leucate

Fêter à grands flonflons le cinquantenaire de la création de Port Leucate, si cela peut amuser quelques jours l’estivant de passage, ne remplace pas le travail de base d’une municipalité aux yeux des résidents permanents ou secondaires. Le mécontentement gronde à Port Leucate.

De quoi se plaignent nos concitoyens ? Ils ont nombreux à déplorer le manque d’entretien voire même carrément l’état d’abandon de certaines zones, le manque d’équipements de loisirs sur les plages, l’absence d’espace confortablement dédié aux animations, la gestion totalement irréfléchie du stationnement …… les sujets de contestation sont variés !

Voilà quelques extraits des courriers reçus récemment par LEUCATE POUR TOUS :

« Si l’on regarde depuis le bassin de l’entrée du port jusqu' au poste de secours l’on ne voit que du sable : 3 douches,  1 seul WC, pas un seul jeu pour les enfants. C’est ce qu’on appelle le « désert » et pourtant il peut y avoir jusqu'à 3000 personnes en vacances dans ce coin-là »

« pas un seul tapis pour traverser le « désert » »

« ce qui n’est plus fait, comme l’entretien de l’accès au soi-disant parking le long de la jetée »

«  l’absence d’entretien des parkings des ostréiculteurs »

« impossible de stationner à proximité de la mairie annexe pour assister au conseil municipal du 19 juillet : les parkings payants sont presque vides …. mais on ne peut dépasser 40 minutes ! »

C’en est au point qu’une association citoyenne, J’M Port Leucate, a récemment fait circuler une pétition dont voici quelques extraits :

« Après la destruction de la piscine et de son complexe, des aménagements ludiques du Front de Mer, la destruction des Arènes, la destruction des tennis rue de la Nadière, la destruction des cinémas, la désaffectation du Motel, de la station essence ; faudra-t-il accepter l’amputation de la Place des Arènes, des tennis du Port, du Skate Parc, la disparition de nombreux commerces reconvertis en appartements, la destruction progressive, mais irrémédiable des bois de pins plantés à grands frais ou programmés, mais jamais réalisés ? »

« Faudra-t-il accepter que les aires de loisirs soient excentrées de la ville, inachevées (tennis), voire supprimées ? »

« Est-il normal de construire des barres de HLM dans le périmètre du village Grec pour reclasser les exclus du Front de Mer ? »

Maintenir volontairement depuis près de dix ans maintenant la Place des Arènes, conçue dès l’origine comme le principal cœur d’animation de la station, dans un état de délabrement qui la rend inutilisable, en vue d’une hypothétique opération immobilière dont on se demande bien à quel Port Leucatois elle profitera, voilà encore une énorme erreur de gestion urbaine.
Comment voulez-vous animer une station touristique sans disposer d’un espace central d’animation ?

Une aberration de plus d’une équipe municipale usée, auto satisfaite, qui a perdu
le contact avec ses administrés mais ne s’en rend même plus compte !

samedi 28 juillet 2018

MICHEL PY ÉDICTE SA LOI PERSONNELLE A LEUCATE

Les concessions de plage à la Leucatoise

Encore une fois le maire de Leucate arrange à sa sauce la loi française ! Et quand les conseillers municipaux de LEUCATE POUR TOUS lui signalent ses erreurs manifestes il n’a que mépris et sarcasmes comme réponses et refuse de les corriger !

Lors de la réunion du 19 juillet 2018 du Conseil Municipal a été abordé le point :

D - Développement économique : avenant concession de plages naturelles

Les plages font partie du domaine public maritime ; la gestion de celles de Leucate est concédée à la commune par une concession définie par arrêté préfectoral du 27/05/2013. On y trouve ce passage :





Ce texte a bien été signé par Michel Py :





Il en résulte bien clairement que la libre circulation des personnes entre la mer et les installations des paillotes doit être assurée sur une largeur minimale de 20 mètres. Ce texte précise qu’en cas de montée des eaux c’est l’exploitant qui doit réduire la profondeur de son exploitation pour respecter ce minimum de 20 mètres.

L’avenant proposé au conseil par le maire le 19/07/2018 ramène systématiquement, pour toutes les concessions existantes, nouvelles et à venir sur les plages de Leucate, cette largeur minimale à …….. 5 mètres ; par exemple :






Cinq mètres entre l’eau et les installations des paillotes c’est absolument ridicule : impossible d’y installer sa petite famille avec serviettes, parasol et château de sable et de laisser le passage des autres utilisateurs. Même à Cannes ou Saint-Tropez on n’en est pas là !

Les conseillers de LEUCATE POUR TOUS ont clairement expliqué au conseil en quoi les mesures proposées par la municipalité, favorisant les exploitants de paillotes au détriment du public, étaient illégales et contredisaient l’arrêté signé par le maire.

Eh bien Michel Py a décidé qu’à Leucate,
5 mètres de plage suffisent au public !

Et le conseil unanime,
sauf les représentants de LEUCATE POUR TOUS qui ont voté contre,
a adopté cette mesure de favoritisme pourtant reconnue illégale !


samedi 21 juillet 2018

NOTRE MAIRE EST UN GOUJAT MENTEUR


Larousse - goujat : Homme grossier, mal élevé, manquant totalement de savoir-vivre.

Lors de la réunion du Conseil Municipal du 18 mai 2018 a été abordée entre autres le point B - 1.1 - Vote du compte de gestion budget « Principal ».

A cette occasion M. Serge Parnaud a osé demander au nom de LEUCATE POUR TOUS, très poliment, quelques éclaircissements, par exemple sur le compte 64138 de la page 36 du compte de gestion.

Il a aussi déploré, une fois de plus, l’envoi au dernier moment des documents aux conseillers d’opposition, qui n’ont ainsi pas le temps matériel de les analyser à fond et regretté encore une fois l’absence à Leucate d’une « Commission des Finances ».

Il a également rappelé, comme les conseillers de LEUCATE POUR TOUS le font à chaque conseil, que les dispositions du Code Général des Collectivités Territoriales concernant les déplacements des élus ne sont toujours pas respectées à Leucate, pas plus que la publication nominative et la justification des indemnités qu’ils touchent !

Il faut croire que M. Parnaud a touché là des points sensibles car le maire est alors sorti de ses gonds et au lieu de faire amende honorable ou tenter de justifier son action est carrément passé aux insinuations mensongères et même aux insultes.

Michel Py est un goujat : il aurait pu depuis s’excuser de son comportement auprès de M. Parnaud. Au contraire, il a traduit par écrit ces goujateries dans le compte rendu officiel de séance qu’il a fait entériner par la réunion du Conseil du 19 juillet 2018 ! Jugez plutôt cet extrait :



On peut remarquer au passage que le maire a fait, encore une fois selon sa mauvaise habitude, déposer en Préfecture ce compte rendu le 10 juillet, 9 jours avant qu’il ne soit officialisé par un vote du Conseil Municipal du 19 juillet !

Michel Py n’a apparemment pas encore compris que le rôle d’une opposition municipale n’est pas de dire amen à tous ses délires. Habitué depuis 23 ans à un Conseil Municipal de béni-oui-oui heureux de leurs prébendes dont la plupart - quand ils sont présents, ce qui devient rare - votent « POUR » sans savoir de quoi il s’agit, le maire de Leucate ne tolère aucune critique, aucune remarque et n’a comme réponse que le mépris ou l’insulte.

Michel Py est un menteur : quand Michel Py ose écrire :




les conseillers de LEUCATE POUR TOUS répondent : MENSONGE clair et net !                                    
Il s’agit des pièces justificatives des déplacements des élus de 2008 à 2011 (4 ans et non pas 10) ; obtenir ces documents publics a demandé une longue action en justice aux frais de LEUCATE POUR TOUS et les photocopies des pièces finalement obtenues n’ont pas été données mais payées par LEUCATE POUR TOUS.

Cette 'montagne' n’a pas 'accouché d’une souris' puisque les déplacements des élus ont considérablement diminués depuis les publications que nous avons réalisées à ce sujet ! Par contre la municipalité de Leucate ne joue toujours pas le jeu – réglementaire – de la transparence totale de ces frais !

« Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument. »
John Emerich Edward Dalberg-Acton


mercredi 18 juillet 2018

RÉUNION DU CONSEIL MUNICIPAL

Jeudi 19 juillet 2018 à 10h30
Mairie Annexe de Port Leucate

Le maire doit convoquer une réunion du Conseil  Municipal au moins 5 jours à l’avance, c’est le minimum exigé par la loi.

La plupart des maires, soucieux de démocratie et de transparence, accordent une marge bien plus importante à leurs conseillers afin que ces derniers aient le temps de prendre leurs dispositions pour se libérer et puissent étudier les dossiers avant la réunion.

Michel Py a pris la mauvaise habitude de faire poster les convocations le samedi pour une réunion le vendredi matin suivant : la lettre de la loi est  respectée …… mais les conseillers ne recevant le dossier que le lundi ou le mardi midi n’ont qu’un délai ridicule devant eux (3 jours au mieux) ! LEUCATE POUR TOUS a régulièrement dénoncé cette mauvaise pratique lors du Conseil, sans autre effet qu’un ricanement du maire.

Mais la mesquinerie de Michel Py est vraiment sans limites : Le samedi 14 juillet étant férié, Michel Py  a convoqué le conseil pour le jeudi 19 au matin et fait poster les convocations le vendredi 12 juillet après-midi : les conseillers ayant reçu, au mieux, les dossiers le lundi 16 à midi n’ont donc que 2 jours devant eux !

VOILA LE PROGRAMME :




LEUCATE POUR TOUS vous rappelle que les réunions du Conseil Municipal sont publiques et qu’il est très instructif de constater le peu de cas qu’on y fait de la démocratie.


lundi 16 juillet 2018

LEUCATE POUR TOUS COMMUNIQUE ~ N°16



LE POINT SUR LES ÉOLIENNES EN MER

Le projet de mise en place d’Éoliennes Flottantes du Golfe du Lion (EFGL) au large de Leucate & Barcarès poursuit son chemin, sans heurts pour le moment. Et si vous profitiez des vacances pour vous informer à la source ? Des permanences sont organisées tout l’été à Port Leucate et Barcarès.

Dates des permanences d’été de LEFGL et RTE

Des questions sur les aspects techniques du projet, sur l’environnement, sur les simulations visuelles ou toute autre question ? Venez à notre rencontre !!


• Mercredi 25 juillet
10h00 - 12h00 : Le Lydia, Le Barcarès
16h00 - 18h00 : Espace Henry de Monfreid, Port-Leucate
19h00 - 21h00 : Marché nocturne de Port-Leucate, Quai Eric Tabarly

• Mardi 31 juillet
10h - 12h00 : Espace Henry de Monfreid, Port-Leucate
16h00 - 18h00 : Le Lydia, Le Barcarès
19h00 - 21h00 : Marché nocturne, Le Lydia, Le Barcarès
 
• Mercredi 22 août
10h00 - 12h00 : Espace Henry de Monfreid, Port-Leucate
16h00 - 18h00 : Le Lydia, Le Barcarès


• Mercredi 12 septembre
10h00 - 12h00 : Mairie, Le Barcarès
16h00 - 18h00 : Espace Henry de Monfreid, Port-Leucate

• Mercredi 26 septembre
10h00 - 12h00 : Mairie, Le Barcarès
16h00 - 18h00 : Espace Henry de Monfreid, Port-Leucate