dimanche 14 avril 2019

C’EST VRAIMENT UN SCANDALE !

LA « MAISON DE LA NATURE »
SERA EN FAIT UN
« POINT CHAUD / RESTO RAPIDE/ BAR »
avec panneaux d’information et prospectus… sans accueil !

Le bruit courait les rues de Leucate depuis quelques mois, on n’osait pas y croire !
Eh bien, ils l’ont fait, en douce comme d’habitude !

C’est ce qui a dû être avoué par la municipalité, en réponse aux questions d’ECCLA, lors de la réunion annuelle concernant le site naturel classé NATURA 2000 du plateau de Leucate, la semaine dernière : le pauvre local semi-enterré qui depuis 7 ans attend, vide, déjà partiellement transformé en logement, de remplir sa fonction d’information comme MAISON DE LA NATURE sera ouvert pour six mois à compter de Pâques.
Mais, selon une convention signée pour huit ans avec le gérant du restaurant gastronomique Le Grand Cap, ce sera un POINT CHAUD / RESTO RAPIDE / BAR hébergeant quelques panneaux d’information et prospectus !
Cette convention scandaleuse est en contradiction totale avec le DOCOB (DOCument d’OBjectif) Natura 2000 qui « rapporte l'état de conservation des habitats et des espèces ayant justifié la désignation du site Natura 2000. »
LEUCATE POUR TOUS, qui a déjà maintes fois communiqué sur ce sujet, s’associe pleinement aux vives protestations d’ECCLA qui alerte les autorités.
Dès 2012, lors de la construction du restaurant gastronomique sous l’alibi mensonger de la pseudo MAISON DE LA NATURE, ECCLA avait porté plainte. Une audience sera consacrée à ce dossier le 8 Juin prochain …


mercredi 10 avril 2019

LE ROI DU PIPEAU PRE-ÉLECTORAL ?

Les mélomanes Leucatois savaient, depuis une interprétation très personnelle et remarquée de « LA MER » sur l’estrade de la Place de la République, que Michel Py joue du piano….

De là à attendre l’information publiée récemment par le journal L’Indépendant, il y a de la marge !

On y lit en effet ceci :

« Jeudi 21 mars, la mémoire de Charles Trenet s'est à nouveau invitée en conseil municipal. Le maire Didier Mouly, ……, a révélé que c'est la municipalité de Leucate qui travaillait actuellement sur le projet de maison de la chanson française. »

Et aussi ceci :

« Une information confirmée par le maire Michel Py. "Nous menons en effet une réflexion dans le cadre de notre projet politique de développement touristique et culturel sur la réalisation d'un équipement culturel qui se visiterait à l'année", explique-t-il.



Le "projet politique de développement touristique et culturel" à Leucate

Le projet de maison de la chanson française fait partie des pistes mais la réflexion "est à l'état embryonnaire pour l'instant", souligne-t-il. "On ne veut pas d'un musée à proprement parler mais d'un lieu culturel et ludique qui s'adresse à toute la famille et corresponde à Leucate, la chanson française en fait partie, mais il y a d'autres pistes", complète Michel Py. Ce projet avait été présenté par Jacques Bascou en bureau communautaire aux maires du Grand Narbonne. "Je suis visiblement le seul que ça intéresse", souligne le maire de Leucate. »

LEUCATE POUR TOUS se demande bien sur quelle base se fonder pour implanter une MAISON DE LA CHANSON FRANÇAISE à Leucate ?

Si on leur demandait leur avis (mais Michel Py ne leur demande jamais leur avis) les habitants de Leucate préféreraient à coup sûr disposer d’un équipement culturel répondant à leurs besoins affirmés depuis des années :

- une vraie Médiathèque accessible à tous au lieu d’une Bibliothèque sans parking, aux 1er et 2nd étage d’une bâtisse délabrée, rigoureusement inaccessible aux handicapés et repoussant beaucoup de lecteurs du 3ième âge.

- une vraie École de Musique, ne risquant pas de s’effondrer, avec un parking, comportant suffisamment de salles de cours et un Auditorium.

- une Maison des Jeunes et de la Culture qui permettrait d’ouvrir quelques activités à tous, en particulier aux enfants et adolescents, qui sont actuellement laissés à la rue hors des horaires scolaires.

Et pourquoi pas, pour réduire la facture, un seul et même bâtiment réunissant
ces trois éléments indispensables à une commune telle que Leucate ?



dimanche 31 mars 2019

BIENVENUE A LEUCATE PLAGE







Voila l’inséré de l’OFFICE DU TOURISME, alors :

BIENVENUE A LEUCATE PLAGE




Voilà la première image de la plage de Leucate Plage que pourra admirer le touriste y arrivant par l’entrée principale, la rue des Montilles !

Édifiant, non ?


lundi 4 mars 2019

ET LES TSUNAMIS ?

Voilà un sujet qui, tel le monstre du Loch Ness, réapparaît de temps en temps lorsque l’actualité est terne où qu’une catastrophe lointaine fait la une. Alors quoi de neuf ?

Le CENALT (Centre National d’Alerte aux Tsunamis), discrètement opérationnel depuis 2012 après un lobbying inépuisable du sénateur Courteau, a été récemment accrédité par l’UNESCO. Il n’a pas encore fait parler de lui car il n’y a heureusement pas eu d’alerte à déclencher depuis sa création ! Voir info-tsunami.fr  pour plus d’info.

Selon futura-sciences.com « en moyenne, la Grande Bleue vit un grand tsunami par siècle. Ces raz de marée sont générés par des séismes eux-mêmes provoqués par le glissement de la plaque africaine sous la plaque eurasienne. Le dernier épisode tellurique majeur remonte au siècle dernier : en 1908, un tremblement de terre de magnitude 7,0 frappe la région de Messine, en Italie. Le tsunami qui en résulte crée des vagues dépassant parfois 10 mètres de hauteur et fait des milliers de victimes ».

A quoi le CENALT peut-il servir en ce qui concerne Leucate ?

Voilà le dispositif d’alerte mis en place :

La source de séismes majeurs la plus violente nous concernant se situe sur les côtes Algériennes ; c’est donc cette zone qui est l’objet de la surveillance. Le dernier tsunami majeur, dû à un séisme d’intensité 6,9, date de 2003.              
Selon midilibre.fr les calculs les plus pessimistes imaginent un séisme de magnitude 7,5 en Algérie - la plus grande menace - et une vague de 2 mètres, voire 3 à 4 mètres par endroits, déferlant sur notre rivage. L’été, les victimes pourraient-être nombreuses.

La Camargue serait la première touchée, 1 h 15 maximum après le départ du tsunami. La zone pilote, qui nous concerne directement, serait, elle atteinte en 1 h 36 environ. Par convention, le CENALT, informé en temps réel grâce à ses stations d’alerte, dispose d’un quart d’heure pour confirmer l’événement et déclencher l’alerte générale aux préfectures et aux mairies. Ces dernières auront donc "une heure pour évacuer les populations concernées".
"On peut utiliser des choses rudimentaires, à commencer par des porte-voix, haut-parleurs à installer le long des plages, précise Émilie Crochet. C’est efficace et peu cher. On aura sans doute recours au réseau de sirènes municipales, celles qui sont testées le mercredi, qui sont en cours de rénovation." Envoi de SMS et interruption d’émissions radio ou télé si nécessaire pourront compléter le dispositif.

VRAIS TSUNAMIS RECENSES SUR LES COTES DE 
MÉDITERRANÉE FRANÇAISE
 
ANNÉE
RÉGION
INTENSITÉ
1564
Nice
2
1717
Agde
3
1725
Marseille-Cassis
3
1812
Marseille
4
1812
Marseille
2
1817
Marseille
?
1829
Marseille
3
1841
Marseille
2
1841
Sète
3
1843
Marseille
3
1860
Marseille
?
1890
Le Grau du Roi
3
1892
Toulon
?
1894
Barcelone
3
1897
Six-Fours à Barcelone
3
1899
Marseille
2
1909
Marseille à Toulon
2
1979
Nice
3
2004
Marseille
2

Échelle d’intensité des tsunamis (échelle de Sieberg-Ambraseys) (en résumé !)
- 1 : très légère, imperceptible à l’homme
- 2 : légère, remarquée sur rivage plat
- 3 : assez forte, remarquée, inondation plages
- 4 : forte, inondation rivages, navires échoués, constructions abimées
- 5 : très forte, côte inondée, gros dommages, noyades
- 6 : désastreuse, inondation et destructions loin du rivage, nombreuses victimes

QUELLE EST L’IMPORTANCE RÉELLE DU RISQUE A LEUCATE ?

La région de Leucate est peu sismique ; le risque de tsunami lié à un tremblement de terre local est très faible et ce tsunami serait de faible ampleur. De toute façon un  réseau d’alerte ne pourrait servir à rien dans ce cas car le tsunami consécutif à un évènement proche suivrait de quelques minutes le séisme et aucune mesure d’alerte ne pourrait être prise !
Seuls des tsunamis consécutifs à des séismes très intenses et très lointains (Algérie essentiellement) sont vraiment redoutés, le CENALT jouerait alors pleinement son rôle d’alerte.

Mais quels dispositifs d’alerte ont-ils été mis en place sur le terrain par la commune de Leucate, dont c’est la responsabilité, pour éviter un carnage sur nos plages et dans les zones urbanisées très basses voisines de la côte ? Comment, par exemple, évacuer des plages de Port Leucate et mettre à l’abri quelques milliers voire dizaines de milliers de baigneurs en moins d’une heure ?